LE ROYAUME-UNI ACCUEILLE LA 26E CONFERENCE DES PARTIES PRENANTES DE LA CONVENTION CADRE DES NATIONS UNIES POUR LE CHANGEMENT CLIMATIQUE

0
133

La COP 26 s’est ouverte le dimanche 31 octobre, réunissant près de 200 pays parmi lesquels on peut compter les Etats-Unis, la France ou encore l’Allemagne pour répondre à l’urgence climatique. 

Les enjeux de la COP 26 seront le maintien du réchauffement à + 1,5°C, la réduction des émissions de gaz à effet de serre, la sortie des énergies fossiles et l’aide du Nord vers le Sud.

Deux accords majeurs sont trouvés dans cette lutte climatique au cours des premiers jours de la COP 26. Les dirigeants de 110 pays du monde se sont déjà engagés à arrêter d’ici 2030 la déforestation dans leurs pays respectifs. Cela représente plus de 85% des forêts mondiale.

Un accord pour réduire le méthane est lancé par le Président américain Joe BIDEN. Cet accord pourrait bien être la clé de cette 26e COP. Notons aussi que 90 pays se sont déjà engagés en sa faveur.

Force est de rappeler que l’Afrique a un rôle mineur dans le changement climatique de la planète.

En effet le continent représente 3 à 4% des émissions mondiales de CO2, et se  voit obligé de réduire ses émissions de 50% d’ici 2030. Le continent est déjà très touché par les dérèglements climatiques: inondations, sécheresses, montées des eaux, déplacements climatiques des populations, etc.

L’Afrique devrait choisir un développement sobre ou nul en carbone, avec une industrialisation plus résiliente, et opter pour une trajectoire vertueuse, évitant ainsi de commettre les mêmes erreurs que les pays développés.

Le Togo est également à ce rendez-vous planétaire. La délégation du Togo est composée du Président de la République Faure GNASSINGBE, ainsi que quelques membres du gouvernement et du secteur privé représenté par le Président du Conseil National du Patronat du Togo, Monsieur Coami Sedolo TAMEGNON et le vice-Président du CNP-Togo, Monsieur ADODO Kossi Dahoue.

Laisser un commentaire