RENFORCEMENT DE L’ACCES DIRECT DU TOGO AU FONDS VERT POUR LE CLIMAT : LE PATRONAT EDIFIÉ SUR LE CHANGEMENT CLIMATIQUE 

0
108

Le CNP-TOGO à travers ses membres a pris part ce Mercredi 11 mai 2022, à un atelier de formation sur les questions liées au changement climatique.

Cette activité a été organisée par le Ministère de l’Environnement et des Ressources Forestières (MERF) avec le soutien technique du Global Green Growth Institute (GGGI) ou encore l’Institut mondial pour la croissance verte et l’appui financier du Fonds Vert pour le Climat (FVC).

L’objectif de cet atelier est d’outiller le Secteur Privé sur les questions du changement climatique et de lui donner les moyens d’accéder au financement du FVC.

A l’ouverture des travaux, l’Autorité Nationale Désignée incarné par Monsieur Toyi MEBA, Chef division de lutte contre le changement climatique a pris la parole pour souhaiter la bienvenue aux participants et situer le cadre de la rencontre.

Le Représentant résident du GGGI au Togo, Monsieur Innocent KABENGA, a quant à lui relevé dans son intervention qu’il était opportun pour son Institution, d’initier des actions à l’endroit du secteur privé et de l’accompagner dans le processus d’accès au FVC. Toujours selon lui la finance verte est stratégiquement importante car elle facilite et soutient le flux d’instruments financiers et de services connexes pour le développement et la mise en œuvre de modèles commerciaux durables, d’investissements, de projets commerciaux, économiques, environnementaux et sociaux.

                                             

Par ailleurs, prenant la parole, le Président du CNP-TOGO a remercié le Gouvernement à travers le MERF qui associe régulièrement le Secteur Privé à ses initiatives portant sur les questions climatiques. Reconnaissant l’obligation de changer les habitudes en faveur du climat, il s’est exprimé en ces termes : « Il est urgent d’agir en cette décennie critique car les effets du changement climatique sont présents et nous le ressentons tous les jours un peu plus ». Il a aussi reconnu l’opportunité que représente le FVC en ce sens qu’il permettra aux opérateurs économiques de se tourner vers des financements innovants dans le domaine du transport vert, les normes de construction verte.

                                           

Il a salué le GGGI pour ses efforts d’outiller le secteur privé et les a remerciés pour la politique verte du CNP-Togo qui est en train d’être définie et qui permettra au secteur privé d’engager les initiatives de gestion durable et environnementale.

Prononçant le discours d’ouverture, La Directrice de l’environnement, Madame Mery YAOU, représentant le Ministre de l’Environnement et des Ressources Forestières, a salué au passage les efforts consentis par le Représentant Résident du GGGI au Togo et son équipe, pour leur appui et pour toute l’assistance qui permettra de faciliter la mise œuvre du programme préparatoire de l’accès direct au FVC.

                                         

Elle a ajouté qu’à travers ce programme préparatoire, le Togo vise à aligner ses engagements de la feuille de route du gouvernement 2020-2025 aux Objectifs de Développement Durable (ODD). En effet, le gouvernement compte saisir toutes les opportunités offertes pour promouvoir un développement sobre en carbone et plus résilient au changement climatique en s’appuyant sur le renforcement du leadership, du plaidoyer et de la communication ; et l’intégration des changements climatiques dans la planification nationale et sectorielle.

Elle a souhaité également que l’atelier puisse être un cadre d’échanges entre les experts formateurs et les participants en vue d’une meilleure appropriation du contenu de la formation.

Notons aussi que les attentes du secteur privé ont été abordées au cours de l’atelier, par Madame Sandra FREITAS, Directrice du SSA qui a assuré la formation des membres du patronat. Elle a encouragé le secteur privé à continuer à s’imprégner au mieux des questions climatiques et de surtout se donner les moyens de monter des projets en phase avec les conditionnalités du FVC. Elle a affirmé la disponibilité de sa structure à collaborer avec le secteur Privé pour se faire.

                           La prochaine étape de cette collaboration sera l’adoption et l’application de la politique verte du CNP-Togo.

LAISSER UNE RÉPONSE