Le PM rassure les opérateurs économiques

0
548

 

Le mardi 14 novembre à la Primature, s’est tenue la toute première réunion du Comité de Concertation entre le gouvernement togolais et le secteur privé. 

La réunion de ce Comité, né de la volonté du Chef de l’Etat SEM Faure Essozimna Gnassingbé de « faire du secteur privé, la cheville ouvrière de la croissance économique au Togo », a vu la participation de l’ensemble de l’exécutif et des principaux opérateurs économiques du pays.Elle visait, selon les propos du Premier Ministre Komi Selom Klassou, à échan-ger avec les acteurs du secteur privé sur l’évolution des activités économiques, en rapport avec la crise sociopolitique conjoncturelle que traverse le pays. Le Chef du gouvernement a tenu au nom du Chef de l’Etat, à rassurer ces der-niers sur les mesures prises, en vue d’endiguer la crise actuelle mais aussi « de favoriser l’investissement, susciter la consommation et stimuler la croissance dans notre pays ».Cela ne peut se faire, a indiqué le PM, que « dans la sérénité, avec l’apport du secteur privé qui est un partenaire privilégié du gouvernement ».

Les représentants du secteur privé n’ont pas manqué l’occasion de rapporter les difficultés liées à leurs activités, surtout lors ces derniers mois de crise socioéconomique. 

Des exhortations qui ne sont pas tombées dans des oreilles de sourds, et qui, selon la partie gouvernementale, feront l’objet d’une réunion du comité technique de concertation avant la fin de ce mois. Il sera présidé, apprend-t-on, par le Ministre de l’Economie et des Finances, Sani Yaya.

 

Laisser un commentaire