Le Premier ministre donne le ton de la première Semaine du Secteur Privé

0
28

 

Le Chef du gouvernement, Komi Sélom Klassou, a officiellement ouvert ce lundi 04 novembre 2019 la 1ère édition de la Semaine du Secteur Privé.

Placée sous le thème : « Secteur privé : moteur de croissance et de développement socioéconomique du Togo », elle se tient dans un contexte de promotion du Plan National de Développement (PND) 2018-2022 dont la mise en œuvre devrait mobiliser près de 3000 milliards FCFA du côté du secteur privé, soit 65% des ressources totales nécessaires (4 622 milliards FCFA).

« Cette semaine intervient quelques jours seulement après la publication du Doing Business 2020, baromètre de l’environnement des affaires, où le Togo a fait un bond significatif de 40 places, un an après avoir réalisé un autre bond de 19 places », a rappelé le ministre en charge du secteur privé Kodzo Adedze dans son allocution d’ouverture. Elle traduit, poursuit-il, « la volonté des pouvoirs publics togolais de faire du secteur privé, un partenaire privilégié dans la transformation structurelle de l’économie ».

Pour Germain Meba, président de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Togo (CCIT), c’est une manifestation qui célèbre tout simplement le secteur privé, car la création d’un environnement favorable aux affaires constitue le pilier central de la vision de faire du Togo une nation émergente.

outefois, nuance-t-il, l’atteinte de l’objectif d’un taux de croissance (7,6%) à l’horizon 2022 ne relève pas de l’improvisation. Il faut, en plus d’un cadre favorable aux affaires, l’émergence d’un secteur privé innovant et compétitif qui crée des richesses et qui contribue à la réalisation des projets structurants du PND, selon le N°1 de la CCIT.

Laurent Comi Tamegnon, président du conseil national du patronat, souligne pour sa part que ces cinq jours offriront l’occasion d’une réflexion prospective sur l’avenir du secteur privé. Et la représentante résidente de la Banque Mondiale de renchérir : « Ce sera l’occasion d’intensifier le dialogue public-privé au Togo, en ligne avec le PND ».

Laisser un commentaire