ZLECAF : LE PNUD, PAR LE BIAIS DU CNP-TOGO, ACCORDE 434,5 Millions de FCFA DE FINANCEMENT DIRECT A 35 JEUNES FEMMES ENTREPRENEURES.

0
65

Dans le cadre du « Programme d’accélération de l’entrepreneuriat féminin et l’innovation chez les femmes dans leur transition de l’économie informelle à l’économie formelle dans un contexte de la zlecaf », une cohorte de 35 jeunes femmes entrepreneures déjà en activité ont reçu chacune un chèque en vue de renforcer leur activité économique avec pour objectif final d’aider celles-ci à sortir de l’informel.

La remise symbolique des chèques s’est déroulée ce lundi 07 novembre 2022 au siège du CNP-Togo lors d’une cérémonie présidée par le Représentant Résident du PNUD au Togo, le Président du CNP-Togo et la représentante des femmes promotrices sélectionnées dans le cadre de ce programme. Plusieurs ministères, Directeurs généraux et partenaires techniques et financiers ont également pris part à la rencontre.

        

En ouvrant la série des allocutions, le Représentant Résident du PNUD au Togo, M. Aliou Dia, est revenu sur le processus qu’il a qualifié de très compétitif ayant conduit à la sélection de ces femmes. C’est en effet une centaine de candidatures qui ont été réceptionnées au sein de quatre (4) organisations du secteur privé à savoir :

  • la FEFA, (Fédération des Entrepreneures et Femmes d’Affaires) ;
  • l’AFCET, (Association des Femmes Cheffes d’Entreprises du Togo) ;
  • le GTPME/PMI (Groupement Togolais des Petites et Moyennes Entreprises / Petites et Moyennes Industries ) ;
  • la CCI-Togo (Chambre du Commerce et d’Industrie du Togo).

L’étude des dossiers menée conjointement par le CNP-Togo, le PNUD et les représentants de ces organisations, ont permis de retenir trente et cinq (35) dossiers.  

La contribution du PNUD est de 434,5 millions de francs CFA. Elle « correspond aux besoins de financement analysés par un cabinet sur la base des plans d’affaires développés par les femmes entrepreneures », a ajouté le Représentant Résident du PNUD.  

Notons également que deux incubateurs à savoir, INNOV’UP et ENERGY GENERATION, vont accompagner et coacher ces femmes durant neuf (9 mois). Des synergies seront développées avec certains partenaires tels que la Haute Autorité pour la qualité et l’environnement (HAUQUE ) pour la certification des produits.  

Il a espéré pour finir que ce financement va contribuer à perfectionner les produits made in Togo pour leur compétitivité sur le marché de la Zlecaf, et qu’il n’hésitera pas à faire des missions de terrains pour s’assurer de la bonne marche des activités de chacune de ces bénéficiaires.

En s’exprimant au nom de toutes ses consœurs, Mme Jael Amouzou la porte-parole des récipiendaires a remercié le PNUD pour cette dotation qui vient booster leurs activités. Elle s’est engagée au nom de toutes ses paires, à suivre les formations et séances de coaching prévues dans le programme et qui visent à les outiller pour une gestion efficiente du financement mis à leur disposition. Sa reconnaissance est également allée à l’endroit du Patronat et de l’équipe technique qui les accompagnent au quotidien.

La troisième allocution de cette cérémonie a été celle du Président du CNP-Togo M. Coami Sedolo TAMEGNON. Il a évoqué la prédominance de femmes dans le secteur de l’informel « 52% » a-t-il avancé. « Ces chiffres s’élèvent à 81% dans le commerce et la restauration, 70% dans la transformation Agro-alimentaire, 47% dans les services et 40% dans le vestimentaire. Le Président du CNP-Togo souhaite qu’à travers ce programme, ces femmes puissent se formaliser et quitter l’informel afin d’être compétitives, saisir les opportunités au même titre que les hommes.  Citant une récente étude de l’INSEED, il fait remarquer que « durant le premier semestre 2021, seulement 26,48% des femmes entrepreneures ont procédé à l’enregistrement légal de leur entreprise contre 73,52% pour les hommes ». Il a annoncé par la suite que les irrégularités relatives à l’informel privent ces dames des allègements et mécanismes mis en place dans le cadre du renforcement des performances du secteur privé.

Ce programme vise aussi à améliorer la contribution des femmes à la réalisation des ODD (Objectifs pour le Développement Durable) en général et en particulier des axes 2 et 3 de la feuille de route gouvernementale 2020-2025, énoncés comme suit : « Dynamiser la création d’emplois en s’appuyant sur les forces de l’économie », « Renforcer l’inclusion et l’harmonie sociale et garantir la paix ».   

Le Président du Patronat du Togo a renouvelé sa gratitude au PNUD pour son engagement auprès du Patronat et du Secteur privé en vue d’une synergie d’actions pour la réalisation des ODD.

Il a par ailleurs, invité le secteur privé à s’inscrire dans la dynamique d’une action coordonnée pour avancer ensemble dans un processus de convergence vers le développement économique et social du Togo.

C’est sur ces mots qu’il a annoncé le lancement officiel du « Programme d’accélération de l’entrepreneuriat féminin et l’innovation chez les femmes dans leur transition de l’économie informelle à l’économie formelle dans un contexte de la zlecaf »

   

La rencontre a pris fin avec une exposition et dégustation des produits déjà réalisés par ces femmes dans la cour du Patronat.